Médiation Culturelle

« Comme à la maison »… 4 semaines d’échanges entre élèves et équipes du Lycée Agricole Flamarens et les artistes du cirque Baraka

Depuis le 14 mars, le Lycée Professionnel Agricole de Flamarens accueille les artistes de Baraka, et ces derniers invitent élèves et équipe éducative sous leur chapiteau. Un bel exemple de réciprocité que n’auront finalement vaincu ni le vent d’Autant ni l’épidémie de grippe!

Après un montage quelque peu décalé du chapiteau, s’en est suivie une semaine pédagogique durant laquelle les élèves de 4e ont pu travailler quotidiennement la pratique circassienne et la création, encadré.e.s par 6 membres surinvesti.e.s de la compagnie, leur enseignant d’ESC et celle d’EPS. Apprentissage du collectif, de la confiance en soi et aux autres, conscience de son corps et stimulation des imaginaires, les élèves ont traversé de nombreuses étapes et vaincu leur appréhension pour restituer leur travail devant l’ensemble du lycée et leurs familles. Une présentation très réussie, dans des conditions professionnelles, qui a suscité surprise et admiration de l’ensemble du public.

En parallèle, des ateliers de pratique à destination des Secondes, des Terminales et des internes ont permis à de nombreux élèves de bénéficier de la présence des artistes, et de faciliter une interconnaissance qui fait également le cœur de ce projet.

Depuis, les artistes sont bichonné.e.s par le personnel technique, et celui de la cantine, et les enfants de la compagnie croulent sous les bonbons offerts par les élèves!!!

Pour compenser cet excès glycémique, l’équipe de Baraka poursuit toutefois sa résidence, consacrée à leur future création « Ocho » pour laquelle deux avant-premières seront données au Lycée les vendredi 8 et samedi 9 avril .

Vous pouvez découvrir d’autres images et récits du projet sur le blog de Fathy Zarrouk, enseignant d’ESC, ici: https://fathyzarrouk.tumblr.com/

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.